Le livre VI sur iTunes avant le DVD!

Kaamelott livre VI

Pour ceux qui auraient loupés les épisodes sur M6 et qui ne veulent pas attendre le DVD vous avez désormais la possibilité de les visionner sur iTunes pour 1,99€ l’épisode. Ils sont, étrangement, divisés en 17 épisodes de 20 minutes. Alors, pour tout ceux qui ont aimé la saison 6 et qui ont un iPode ou un iPhone, a vos iTunes et bon re-visionnage a tous!!

Par ailleurs, la saison 5 est également disponible sur iTunes, pour les grands fans ^^

Publicités

Interview de Carlo Brandt!

Carlo Brandt, alias Méléagant a gentiment accepté de répondre à mes questions pour l’Esprit Kaamelott. Une interview que je vous propose donc en exclusivité

Kaamelott - Livre VI

Carlo Brandt, tout d’abord merci d’accepter de répondre a cette interview.Ma première question est la suivante, comment vous êtes vous retrouvez sur Kaamelott ? Vous qui n’y apparaissez que depuis le Livre IV ?

Alexandre Astier cherchait quelqu’un pour le role et Joëlle Sevilla avec qui je travaillais au theatre m’a présenté son fils… Nous nous sommes rencontrés au bar du Carlton et voila le travail!!!

Pensiez-vous, en débarquant en toute fin de la saison 4, devenir, si rapidement, un élément si important de cette série ?

Non car Astier ne dit jamais rien sur la trajectoire des personnages et même le texte nous le recevons le matin du tournage…

Vous interprétez Méléagant, qui est un personnage très sombre dans Kaamelott. Chacun peut avoir une vision différente de ce personnage. Comment le définirez-vous ?

C’est le personnage qui permet a la comédie de devenir tragédie… Pour qu’il y aie de la lumière il faut des ténèbres… C’est comme un tableau de Soulages… La lumière jaillit du noir de ses toiles…

Votre interprétation de ce personnage est parmi les meilleurs de toute la série. Comment faites-vous pour vous imprégner d’un tel rôle ?

Je met mon costume j’apprends mon texte … Tout le reste c’est du pipeau…

Après les tournages, est-ce difficile de sortir de ce personnage ?

J’enlève mon costume,je prend un café et je fume une cigarette….

Parlons du livre VI, dans lequel vous apparaissez dans l’épisode 8. Quel regard portez-vous sur cette dernière saison ?

Astier réussit un tour de force en proposant de revenir a la genèse de Kaamelott avec des formes de narrations qui prennent toujours le spectateur a contre pied… En termes de structure Astier n’a peur de rien… En bon connaisseur de la physique quantique il sait que nous vivons dans un univers a 27 dimensions selon les derniers calculs… Alors on peut tout attendre de la suite au cinéma…

Là encore, vous y jouez un rôle majeur, puisque vous conduisez César au suicide. Quel a été votre réaction en apprenant que vôtre personnage serrait amené à cela ? Vous-y attendiez-vous ?

Avec Méléagant tout est possible… Aucune limites.

Kaamelott a donc tiré se révérence a la télévision et prendra place au cinéma pour la suite. Que pensez-vous de cette évolution ?

Commencer avec 3 minutes pour arriver a diffuser trois épisodes de 45 minutes le samedi soir et en faisant jouer pratiquement tout ce qui se fait de mieux en France… Le format du cinéma est sans doute le meilleur terrain de jeu a tous les niveaux pour Alexandre Astier…

Vous verra-t-on dans la suite de Kaamelott, au cinéma ?

Qui sait ?

Enfin, dernière question. Quel souvenir garderez-vous de l’aventure Kaamelott à la télévision?

De la joie de l’intelligence avec beaucoup d’humanité… A la télévision c’est rare.


Merci, Carlo Brandt, d’avoir gentiment accepter de répondre a cette interview pour l’Esprit Kaamelott. Nous espérons vous revoir très bientôt.

(Nous remercions évidement grandement Carlo Brandt pour nous avoir accordé un peut de temps alors qu’il est actuellement en tournage. Merci aussi pour son accessibilité et sa rapidité.)

En dernier hommage

Kaamelott ayant tiré sa révérence télévisuelle, j’ai décidé de lui rendre encore une fois un hommage, avec une petite vidéo faite par mes soins et qui j’espère vous plaira. Ce n’est pas du grand-art, mais c’est un petit hommage que je voulais leur rendre, pour m’avoir fait passer tant de bons moments devant ma télé, ou en regardant les DVD. Bravo messieurs et mesdames!

Dédié a tout les acteurs, les techniciens, et autres personnes ayants travailler pour cette série

Dans la douleur

Une fin difficile…vlcsnap-2009-10-26-22h01m29s207

L’audience est tombée ce matin, et elle est comme la fin de cette saison, difficile. Avec seulement 2,2 millions de téléspectateurs, Astier quitte la télé sur une mauvaise note. Enfin, une mauvaise note d’audience, parce que ceux qui ont pris la peine de regarder, eux, n’ont pas été déçus. Astier a donné, en l’espace de deux épisodes surtout, un ton dramatique a la série, l’élevant encore un peu plus dans sa qualité d’écriture. Si ce visage n’est pas sans rappeler le livre V (logique au vu du dernier épisode, qui n’est autre que la suite du livre V), il est plus dur encore. Avec des choses inattendues, et d’autres que l’on avait (malheureusement) devinées. Astier sait encore une fois nous surprendre avec des choix très étonnants, et des décisions que l’on n’osait pas imaginer. Ainsi, la jeunesse d’Arthur se conclut dans , la terreur, le sang, la mort. L’épisode 9 lui offre à Lancelot les pleins pouvoirs pour la Bretagne. Ce dernier, influencé par Méléagant, va semer le chaos, comme l’aurait fait l’ange de la mort.

Méléagant, et l’ange du chaos.

Dans l’épisode 8, si Arthur libère la Bretagne des Romains par un habile jeu « politique, Astier, lui, détruit ce qu’il y avait à l’époque de plus fort. Pour ce faire, il utilise le seul personnage capable de faire tomber les plus grands, Méléagant. Une chose est sûre, l’apparition de Méléagant est définitivement liée au chaos, à la chute des héros, le Livre VI le confirme bien. Lui que l’on avait presque oublié dans ce livre va prendre toute son importance dans l’épisode 8 et 9. Faisant croire ses proies que la mort est leur seule solution pour revoir les meilleurs moments de leur vie. Ainsi, nous apprenons qu’avant d’avoir dissolu l’empire breton dans le Livre V (se servant a ce moment de Lancelot et de la fragilité d’Arthur), il en fait de même dans le livre VI, détruisant l’Empire romain, en lui octroyant son empereur. Ce personnage cynique, froid et ne vivant que pour le chaos prend donc encore plus de puissance et d’ampleur dans cette ultime saison, et deviens sans conteste l’adversaire principal d’Arthur. Paradoxe, Arthur ignore son existence.

Redevenir un héros

La saison 6 se termine tout de même par un espoir, fondé sur le souvenir de cette première fois… La première fois qu’Arthur a retiré l’épée du rocher, la première fois qu’il a accompli quelque chose avec envie et plaisir. Ce souvenir suffis a Arthur pour lui redonner l’entrain et l’envie de faire les choses, ce qui lui faisait défaut depuis la saison 5. C’est donc sur une image d’un homme qui sort la tête de l’eau que se termine Kaamelott à la télévision, ouvrant ainsi toutes les hypothèses possibles pour la suite qui aura lieu au cinéma.

Terminer avec la manière

Pour finir cette saison, Astier a ajouté quelque chose, quelque chose que personne n’attendait, et qui a pourtant tant d’importance pour lui. Il voulait rendre hommage a celui qui lui a donné envie de faire ce qu’il fait aujourd’hui, quelqu’un qui était l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand dans sa catégorie, quelqu’un qui a fait tant rire, quelqu’un qui savait jouer comme personne. Ce quelqu’un, Astier a su l’incorporer a sa série, à travers une simple musique et une phrase. Une phrase courte, mais si forte et qui donne à Kaamelott encore une autre dimension. En faisant cela, Astier ne fait que grandir sa série, et son talent. C’est donc sur la musique du célèbre film « JO », qu’Astier fait apparaitre à l’écran « Kaamelott est dédié à Louis de Funès » et clos ainsi une série qui restera comme l’une des plus grandes séries françaises.

Merci monsieur Astier

Une dernière soirée

10121_309365580157_266514160157_9244013_5915925_n

La dernière de la télé…

Ce soir Kaamelott fait ses adieux à la télévision, diffusant les trois derniers épisodes de la sixième et dernière saison. Une série qui aura marqué comme caméra café l’avait fait avant elle. Elle s’est imposée comme la meilleure série française en l’espace de 5 années. Aujourd’hui, Kaamelott n’est plus ce qu’elle était au départ, Kaamelott est devenue une véritable histoire, écrite par un maitre en la matière, Alexandre Asrier. Lui qui nous a fait tant rire, en racontant le quotidien des chevaliers de la Table ronde de manière si décalée, a aussi réussi à nous raconter une histoire. Une histoire écrite et jouée a la perfection. Le livre VI, qui raconte la jeunesse d’Arthur, conclura donc ce soir sur M6 cette série devenue culte. En hommage a cette série, M6 diffusera les meilleurs 60 épisodes (du livre I a IV) après le livre VI. Le livre VI, dont la fin est très attendue, a atteins ce que Astier pouvait faire de mieux pour la télévision. Des décors magnifiques (en partis ce des Studios Cinecitta), des costumes taillés sur mesure, et des rôles joués à merveille par leurs acteurs. Astier sortira donc, à coup sûr, par la grande porte de la télé, laissant derrière lui les traces d’un succès sans égales pour une série française. Mais Kaamelott ne s’arrêtera pas là, et prendra dans les années à venir (alentour 2011, 2012) son envol dans les salles de cinéma. Astier restera évidemment aux commandes de son bijou, pour lui offrir une fin en trois volets déjà très attendue par les fans.

Tout le monde au rendez-vous

Tous les fans ont donc un ultime rendez-vous avec la télé, et c’est ce soir que ça se passe. Alors, pour monsieur Astier, et tous ceux qui l’ont entouré durant ses dernières années, et qui ont fait de Kaamelott ce qu’il est aujourd’hui, soyez nombreux devant vos postes de télévision ce soir. Quant au dernier livre qui sortira en DVD, il sera disponible le 18 novembre dans tous les bons magasins. Saluons donc une dernière fois cette série, qui tire sa révérence (télévisuel) par la grande porte. Et comme dirait le toi Loth « In medias lacrima, devos minias partia » ce qui ne veux absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Une audience qui chute

Kaamelott tombe dans les audiences, révélateur?

KAAMELOTT-LIVRE-VI_diaporama

Après un excellent score Samedi dernier, Alexandre Astier et ses compères ont perdu en audience. Ils passent ainsi de 3,1 millions de spectateurs à (seulement) 2,6 millions Samedi dernier. Une chute qui montre bien que la version longue de Kaamelott se regarde bien en DVD et non a la télé. Avec la publicité, les faits sont haché (c’est l’opposé de ce que veux Astier). Mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter, pour le Livre V, Kaamlott avait connu les mêmes difficultés, mais s’était rattrapé avec des ventes record pour les DVD. C’est donc le DVD, qui devrait être disponible le 18 novembre prochain, qui déterminera donc le succès de cette sixième saison. Il faudra donc encore un peut attendre pour connaître le succès de la dernière saison télévisé de Kaamelott.

Livre VI, une sortie en beauté

Astier quitte la télé, avec une ultime saison très attendue

fond 13

Avec le Livre VI, Kaamelott termine son existence à la télévision. Pour cela, Astier offre à ses fans une saison fantastique, qui raconte la jeunesse d’Arthur dans les camps militaires romain. Pour réussir sa sortie, il a mis les moyens. En effet, il est en autre allé tourner aux célèbres studios Cinecittà, en Italie. Il s’est entouré de grands noms, comme Patrick Chenais, Pierre Mondy, ou encore Manu Payet. Avec un casting pareil et un studio si prestigieux, on ne pouvait s’attendre qu’a du grand Astier. Et nous ne nous sommes pas trompés. Avant la diffusion télé, Astier et compagnie s’est offert le plaisir qui manquait: un contact avec leur publique. Pour ce faire, il a été organisé deux avant-premières le même jour au Grand-Rex. 7 épisodes sur 9 y ont été dévoilés devant une salle comble, hurlant à chaque apparition des personnages principaux de Kaamelott. Hier, pour la première diffusion télé, Kaamelott a rassemblé plus de 3,1 millions de téléspectateurs. Un retour en force pour la série sur M6.

Toucher tout le monde!

Mais ce qui fait avant tout le succès de cette saison, c’est le travail remarquable d’Astier. Il a écrit à merveille chacun des rôles pour ses personnages. Offrant un panel de nouvelles têtes, et une explication a plein de choses dans la série. On y découvre notamment, pourquoi il ne touche pas sa femme Guenièvre, ou encore pourquoi Karadoc mange tant. Il réussit donc à offrir une saison accessible à tous, même ceux qui n’ont jamais regardé Kaamelott tout en offrant aux fans des révélations attendues et surprenantes! Une chose est sûre, Astier et Kaamelott quitteront la scène du petit écran par la grande porte, et sous les applaudissements de leur public. La preuve en est avec le prix de la meilleure série en « prime time  » qui lui a été attribué il y a quelques jours. Une vraie réussite pour Arthur, qui arrivera au cinéma avec, déjà, une réputation.

Publicités